À propos

Il y a quelques années, je suivais un cours d’aquarelle dans un atelier à Jette. J’avais envie de dessins rapides en live et non plus sur base de photos pour des travaux de plus longue haleine.  C’est là qu’on m’a parlé des Urban Sketchers. Je ne me rappelle plus ma première sortie mais je me souviens de ce sentiment de liberté ! Rencontrer, partager, découvrir. Voilà bien trois mots qui définissent les Urban Sketchers.

Plus on dessine, plus on a envie de dessiner, créer. J’ai la chance de pouvoir l’appliquer en partie dans mon travail en communication.

Le plus rigolo ? En train de grelotter dehors, assise sur un tabouret qui fait mal aux fesses, tout en râlant sur un dessin mal fichu, lorsqu’un passant s’exclame : « Oh quel beau dessin !».

Actuellement, je suis aussi les cours de Roland Palmaerts. Ici, j’y découvre les grands formats, la chimie des couleurs, la magie des contrastes et le pétillant du cadrage.